Transport
Facebook
Nouvelles

L’Académie et Amnistie : un partenariat d’action militante !

L’Académie et Amnistie : un partenariat d’action militante !

Avec, comme arme à la main leurs crayons, les élèves de l'Académie Ste-Thérèse, ainsi que le personnel, se sont unis pour dénoncer les violations des droits humains. Un partenariat renouvelé encore une fois cette année avec Amnistie internationale.

C'est avec un sens du devoir, ainsi qu'une conviction inébranlable, que les élèves ont activement participé à la campagne d'Amnistie internationale, ayant eu lieu entre le 7 et le 9 janvier 2020. Les élèves ont pris part aux nombreuses actions qui leur étaient proposées :  la signature de la pétition «Justice pour Grassy Narrows», le marathon d’écriture, où il était possible de rédiger des cartes de vœux et  finalement, pour clore la campagne, la Cérémonie de lanternes. 

Écriture de cartes postales et bilan 

Fondée en juillet 1961, Amnistie internationale nous amène à effectuer un changement, à s’indigner devant l’injustice, le tout de façon pacifique. Il suffit seulement de rédiger une lettre. Pourquoi écrire à la main ? Puisqu’il a été prouvé qu’une lettre écrite de façon manuscrite est 11 fois plus efficace ! Les statistiques en disent long.  En effet, selon le bureau central d’Amnistie internationale,  127 personnes ont été libérées sur 164 personnes emprisonnées entre 2000 et 2019.

Jeunes activistes ; au centre de la campagne

Dans les cartes de vœux, les élèves envoient leurs sympathies, ainsi qu’un mot d’encouragement aux défenseurs des droits humains.  Avec les lettres de pression, ils contribuent à un mouvement de pression mondial pour que les décideurs modifient le sort de plusieurs personnes vivant dans l’injustice. Avec l’aide de plusieurs bénévoles, 1028 cartes de vœux, 208 lettres de pression et 97 dessins de « dorés de solidarité » ont été envoyés.

JOUR 1: Pétition : « J’appuie les jeunes autochtones de Grassy Narrows (Ontario) qui dénoncent 50 ans d’empoisonnement au mercure»: 239 signataires

JOURS 2 & 3: Marathon d’écriture (Cartes de vœux)

Cas de défenseures des droits humains

Cartes de vœux

Lettres de pression

Jeunes de Grassy Narrows (Canade) qui dénoncent 50 ans d'empoisonnement au mercure

 

253

103

José Adrian (Mexique) un jeune de 14 ans arrêté et battu par la police

 

165

8

Magai Matiop Ngong (Soudan du Sud) un adolescent de 15 ans dans le couloir de la mort

 

109

6

Marinel Sumook Ubaldo (Philippines) une jeune militante de 15 ans qui contre la crise climatique

 

108

17

Nasu Abdulaziz (Nigéria) persécuté, blessé par balle et évincé de sa maison, tout en défendant le droit au logement

 

89

11

Yasaman Aryani (Iran) emprisonné pour avoir défendu les droits des femmes

 

93

16

Sarah Mardini et Sean Binder (Grèce) qui risquent la prison pour avoir sauvé la vie de réfugiés

107

36

Yiliyasijian Reheman (Chine) persécuté et déporté à cause de son origine ethnique

 

85

6

Emile Ostrovko (Biélorussie) un jeune de 17 ans qui purge une longue peine de 8 ans de prison pour un délit mineur

 

19

3

GRAND TOTAL

1028

208


C’est à travers des lettres provenant de partout dans le monde que les victimes ressentent une vague de solidarité, et nous y avons participé.  Si nous avons pu faire autant, c’est grâce au soutien de nombreuses personnes qui ont travaillé très fort à la réalisation des activités.  Je tiens à souligner l’apport des membres de la direction, du personnel administratif, des enseignants et des élèves bénévoles, qui ont fait preuve d’un bel esprit d’équipe !  
Un grand merci aux « braves »!

Pour voir des photos et vidéos de la campagne, consultez notre page Facebook !

Tollof Nelson (Ph.D ; M.Ed), Responsable du comité AMNISTIE-AST