Nous joindre  |  
Juin 2018
Mai 2018
Avril 2018
Mars 2018
Février 2018
Janvier 2018
Décembre 2017
Novembre 2017
Octobre 2017
Septembre 2017
Août 2017
Juillet 2017
Mai 2017
Avril 2017
Mars 2017
Février 2017
Janvier 2017
Décembre 2016
Novembre 2016
Octobre 2016
Septembre 2016
Juin 2016
Mai 2016
Avril 2016
Mars 2016
Février 2016
Décembre 2015
Novembre 2015
Octobre 2015
Septembre 2015
Juin 2015
Mai 2015
Avril 2015
Mars 2015
Février 2015
Janvier 2015
Décembre 2014
Novembre 2014
Octobre 2014
Septembre 2014
Juin 2014
Mai 2014
Avril 2014
Mars 2014
Février 2014
Janvier 2014
Décembre 2013
Novembre 2013
Octobre 2013
Août 2013
Juin 2013
Mai 2013
Avril 2013
Mars 2013
Février 2013
Janvier 2013
Décembre 2012
Novembre 2012

10 Décembre 2012

Poussés par l’altruisme et le désir de faire une différence, les élèves de l’Académie Ste-Thérèse coopèrent avec les membres du personnel afin de soutenir une fois de plus le mouvement Amnistie internationale. Cette année, la campagne est orientée vers deux causes en particulier : les « disparus au Guatemala » et les « Sœurs par l’esprit ».

 « Disparus au Guatemala » : Au Guatemala, une guerre civile a plongé les citoyens dans la misère durant 36 longues années. Résultat : 6 159 disparitions durant la période de guerre officiellement enregistrées et une évaluation de 38 000 personnes disparues qui ne se retrouvent pas dans les rapports officiels.

 « Sœurs par l’esprit » : Selon les statistiques, les femmes autochtones au Canada ont 5 fois plus de chances de se faire tuer pour cause de violence. Plusieurs cas ont déjà été reportés. La réponse de la police lors de telles situations est démesurément lente. Les enquêtes sont souvent abandonnées ou même inexistantes.

Lundi: distribution de dépliants contenant les informations de la campagne et atelier de djembé donné par un griot sénégalais à l’agora.

 

Mardi: atelier d’écriture de messages d’espoir adressés aux familles des « disparus au Guatemala » supervisé par les professeurs d’espagnol à l’agora.

 

 Mercredi: visionnement d’un documentaire informatif à propos de la cause des « Sœurs par l’esprit » organisé et supervisé par les responsables de la campagne. Comprendre l’indifférence et le traitement raciste des autochtones disparus au Canada…

 

Jeudi: atelier d’écriture de messages d’espoir en algonquin adressés aux familles des victimes sur des mocassins et atelier de signature de pétitions et d’écriture de lettres de pression adressées au bureau de M. Stephen Harper supervisé par les professeurs d’anglais et de français à l’agora.

 

VENDREDI 14 DÉCEMBRE de 12h35 à 13h30 départ de l’agora et direction la palestre où aura lieu la clôture de la semaine de campagne. Au programme : une marche faite par des élèves brandissant des lanternes, une projection vidéo, une lecture de carte de vœux et de lettres et un concert de musique.

C’est un rendez-vous !

 

 

Photo Amnistie Photo Amnistie